SABOTONS LE « CLIMATE CHANCE »!*

*Sommet Mondial des acteurs non-étatiques du Climat
Pour un capitalisme plus vert, pour une exploitation durable

À la Cité des Congrès de Nantes du 26 au 28 septembre

La ville de Nantes, « capitale verte » à la pointe du développement durable, a été choisie pour accueillir la tenue du premier sommet « Climate Chance. »

Ce sommet mondial des acteurs non-étatiques du climat consiste à traduire les décisions politiques prises lors de la COP 21 en réalités économiques. En effet, sera présent lors de ces trois jours le gratin de l’économie capitaliste mondiale (voir membres participants plus bas), mais aussi des ONG, associations, start-up, etc…

Cette rencontre des élites politiques et économiques vise également à préparer la COP 22 de Novembre à Marrakech.

Nous assistons aux prémices de la mutation du capitalisme vers une forme plus verte, « éco-responsable », qui parle dorénavant de croissance verte, d’énergies renouvelables, de transformer les crises environnementales et climatiques en opportunités économiques… Bref ce néo-capitalisme tend à rendre la catastrophe présente plus durable (économie dématérialisée, haute-technologies, industrie de la sécurité, énergies renouvelables, nanotechnologie…)

Ils voudraient ainsi tenter de proposer de fausses solutions rentables et juteuses aux problèmes qu’ils ont eux-même causé…

Or, ils font bien partie du problème, pas de la solution.

Les décisions prises lors de ce genre de sommet ont des répercussions concrètes à l’autre bout du monde et menacent, pour le profit de quelques un-e-s, la survie de millions de personnes. Ces voraces ne s’arrêteront pas tant qu’une once de ressource pourra être exploitée, quitte à menacer la survie même de l’humanité !

Cela se traduit, par exemple, par la réouverture de mines (de métaux rares) partout en France, la construction d’une énorme centrale thermique gaz/bois à Trentemoult (en cours de construction), ou sur le site du Carnet d’un projet éco-industriel accueillant plusieurs start-up (dont le prémontage d’immenses éoliennes off-shore), etc…

­ Tandis qu’ailleurs, là où l’exploitation pétrolière passe, la vie trépasse et le désert se propage. A la cordière des Andes, l’extraction de minerais pollue systématiquement l’eau nécessaire à l’existence de dizaines de milliers d’amérindiens. En Crête, EDF a décidé de couvrir l’île d’un immense parc éolien, expropriant les habitants, paysans, rasant forêts et montagnes pour assouvir ses besoins en « énergie propre ».

Nous le savons bien, et la plupart des climatologues s’accordent à le dire, que ce sont les derniers instants dont nous disposons pour renverser la vapeur avant de dépasser d’ici quelques années, un point de « non-retour », qui provoquerait un phénomène d’emballement climatique sans rétro-action possible.

Si nous désirons vivre dignement en nous réappropriant nos espaces de vies, nous avons besoin de coopérer avec ces mêmes écosystèmes menacés.

A présent la catastrophe est partout et l’heure n’est plus aux constats et à l’indignation mais bien à la résistance !

La plupart de ces saccages sont réalisés par des multinationales françaises bien connues. Ce sont les mêmes qui seront partenaires du « Climate Chance » à Nantes.

Seront donc présent-e-s à la Cité des Congrès : le directeur général d‘Engie, le président de la Banque Mondiale Ulrich Schröder, Jean-Pierre Maugendre (Suez), Aurélie Jardin (Schneidder Electrics), Dominique Héron (Chambre de Commerce Internationale) ou encore Julien Colas à la tête de « Entreprises pour l’Environnement » qui rassembles les plus grosses firmes françaises tells que Air France, ArcelorMittal, Bayer France, BNP Paribas, Crédit Agricole, EDF, Engie, Lafarge-Holcim, Renault, RTE, Sanofi, SNCF, Société Générale, Suez, Thalès, Total, Véolia, et bien sûr Vinci! (liste non-exhaustive)

A propos de Vinci, quelques jours après ce sommet du greenwashing, la ZAD de Notre-Dame des Landes sera de nouveau menacée par une intervention militaire de l’état.

Tou-te-s à Nantes du 26 au 28 septembre, montrons leur que notre détermination est à la hauteur de leur capacité de nuisance, à la hauteur aussi, de notre insatiable envie de vivre !

Nous ne nous battons pas pour la nature,

nous sommes la nature qui se défend.

À L’ABORDAGE !

L’ultra-gauche anti-démocratique

plus d’infos sur le climate chance : https://stopclimatechance.wordpress.com/a-propos/  

https://stopclimatechance.wordpress.com/2016/07/18/parmi-les-invites-au-climate-chance-un-top-20-des-plus-gros-connards-hum-capitalistes-et-decideurs-de-la-planete/

L’appel en version tract à diffuser autour de vous et à traduire pour diffuser à l’international :

climate chance 

Publicités