Au moment où la ZAD de Notre Dame des Landes risque de subir une expulsion rapide et massive de la zone, suivie d’une destruction du bocage, les grandes multinationales de ce monde, alliés des politiques et des ONGs se réuniront durant le climate chance à Nantes du 26 au 28 Septembre pour nous vendre leurs solutions pour un monde plus vert… !

Plusieurs pontes du gouvernement libéral de François Hollande et des élus locaux PS et EELV (collaboration quand tu nous tiens…) seront d’ailleurs présents le lundi 26 Septembre pour inaugurer ce sommet international autour du climat (Johanna Rolland, maire PS de Nantes, Ségolène Royal, ministre de l’environnement, Ronan Dantec, sénateur EELV et président du climate chance, Jean Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et premier grand défenseur du projet d’aéroport de NDDL). Ainsi que de nombreux PDGs et représentants de lobbys internationaux tels que le PDG de GRDF (filiale d’ENGIE), de VEOLIA et de SUEZ ! Pour en savoir plus sur les invités : http://wp.me/P7IkoC-E .

Lors de la manifestation du 26 Septembre contre ce sommet, ne laissons pas passer l’occasion de rappeler aux pontes du PS que nous ne laisserons pas les forces de répression évacuer la ZAD, que notre résistance sera diversifiée, intense et radicale, que nous ne les laisserons pas détruire 2000 hectares de bocage et de zone humide remarquable et détruire un espace de vie, d’alternatives et de résistances plus qu’important dans le monde d’aujourd’hui !

Lors du 26 Septembre et durant les trois jours du sommet sur le climat, nous nous devons de montrer et démonter leur hypocrisie mortifère, d’autant plus au moment où ils pensent détruire la ZAD et construire un aéroport international à la place, en pleine contradiction avec leur soi-disant lutte pour le climat !

16102012037
Durant l’opération d’expulsions en 2012 sur la ZAD de NDDL

Nous tenons aussi à dire bravo aux associations nantaises engagées dans la transition énergétique, dans l’économie sociale et solidaire et les alternatives en général, qui se sont fait une joie de participer au climate chance, entre autre aux ateliers de réflexion sur la ville de demain, auxquels participera aussi Vinci, la multinationale en charge de la construction de l’aéroport de NDDL ! (cf un CR de réunion de l’asso les écossolies sur les ateliers locaux du climate chance : http://www.ecossolies.fr/IMG/pdf/cr_rencontre_du_27juin_climatechance.pdf )

Quand le pouvoir et les subventions sont en jeu, les associations nantaises sont prêts à trouver des alternatives avec celles et ceux qui ruinent ce monde. Peut-être que ces associations pensent provoquer chez Vinci et consorts une prise de conscience… (sic)

Ces liens de plus en plus étroit entre politiciens, ONGs, multinationales, start-ups des nouvelles technologies et associations locales sur le front du climat n’est que le révélateur d’une pensée générale qui nie la responsabilité des acteurs de la catastrophe climatique, écologique et sociale qui vient ! Un consensus mou émerge, censé permettre d’unir nos forces pour sauver le futur. Or les multinationales et les politiciens se régalent de ce mélange des genres et du cautionnement des ONGs et associations écologistes !

Faut-il rappeler que la production de CO2 n’a jamais été aussi élevée depuis que les quelques mesurettes étatiques pour le climat existent ?! Que la destruction des zones humides, des terres arables, des forêts n’a jamais été aussi intense que ces dernières années ?! Que l’extraction de plus en plus forcenée des métaux rares, nécessaires au renouveau du capitalisme via les objets connectés par exemple est un désastre total pour des centaines de milliers de personnes qui perdent leur accès à l’eau et leurs territoires ?! Que l’accaparement des terres par les multinationales et les Etats se chiffre en dizaines de millions d’hectares, pour y effectuer une agriculture intensive et anti-climatique, en expropriant des dizaines de milliers de personnes de leurs terres !

Faut-il aussi rappeler que pendant que les multinationales s’engageaient soi-disant pour le climat lors de la COP21, elles continuaient à investir massivement dans le charbon, le pétrole et autres sales énergies (EDF et ENGIE, dont l’état Français est actionnaire majoritaire, ont des dizaines de mines et centrales à charbon dans le monde et investissent dans le gaz de schiste américain !)

Cette stratégie de l’entrisme et de la collaboration de la part des écologistes politiciens et des ONGs et associations locales ne fait que précipiter le désastre en prétendant que les choses bougent dans le bon sens et que nous ne pouvons que trouver des solutions ensembles !

Qui plus est, les multinationales sont légitimées auprès de l’opinion publique en permettant de détourner le regard des populations de leurs exploitation de la nature de plus en plus prédatrices !

Toutes les grandes avancées sociales et écologiques ont été effectuées grâce à la pression de la rue ! Il est temps que nous nous en souvenions !

Ne laissons pas se dérouler cette messe de la bonne conscience écologique !

Pertubons, bloquons, sabotons ce 1er sommet international du greenwashing et de la naissance assumée du capitalisme vert !

Soyons nombreux-se-s, déterminé-e-s, imaginatifs et survolté-e-s le lundi 26 à 14h place Alexis-RIcordeau à Nantes pour manifester notre dégoût de leur hypocrisie meurtrière, notre refus de la destruction de la ZAD de NDDL et de toutes les ZADs de la planète et notre désir fort de reprendre en main nos existences !

On compte sur vous ! Reprenons la rue !

Pour suivre l’évolution de la situation sur la ZAD de NDDL et sur Nantes :

https://fr-fr.facebook.com/Nantes.Revoltee/

https://nantes.indymedia.org/

https://zad.nadir.org/

affiche-zad-3-fb247

csjhexlwaaaszkf

Save

Save

Publicités